Celles qui marchent dans l’ombre

Celles qui marchent dans l’ombre

Jean-Philippe Jaworski

« J’ai continué à courir. Malgré la pente raide, le soleil en fusion et le sang qui me battait les tempes comme des timbales. J’ai continué à courir, rattrapé soudain par d’autres fantômes, que la lumière même de midi ne suffit pas à dissiper. J’ai continué à courir, pour fuir dans la douleur et l’épuisement ces abominations que je traîne derrière moi, comme des ombres. »

Un homme fuit, la peur serrant ses entrailles …

Il fuit depuis de nombreuses années les créatures de la nuit qui le pourchassent sans trêve et le tourmentent au plus profond de son âme.

Cette homme fuit la justice divine, il fuit son destin sans reprendre son souffle

 

Mon avis

Voici une nouvelle qui ravira les amoureux de mythes et légendes de la Grèce antique.

Une toute petite nouvelle, de 27 pages, qui se lit à la vitesse de l’éclair, non seulement parce que c’est très court mais surtout parce que le rythme est effréné.

En effet nous voici plongé directement, sans préambule, dans la fuite insensée d’un homme dont on découvrira peu à peu l’identité. Mais ceux qui connaissent déjà les légendes de la Grèce antique, ne se feront pas surprendre, car des indices sont laissés de bout en bout afin de nous permettre de découvrir doucement mais surement qui se cache derrière l’homme mystère 😉

« Si l’on se souvient encore de moi, mon nom doit être devenu à la fois symbole de droiture et d’infamie. »

Au travers du champ lexical de la peur et de la fuite, absolument magistral, je découvre un auteur à l’écriture implacable. En effet, en seulement quelques pages, il parvient à nous immerger dans celle folie insupportable que la peur provoque chez l’homme traqué, nous faisant nous demander quand prendra enfin fin cette fuite insensée …

La deuxième chose qui rend ce texte encore plus captivant est la confrontation que Jaworski met en place, entre deux grandes figures de la mythologie grecque, deux figures à la fois semblables dans leur destin tragique et pourtant opposées. Deux figures qui ont choisi des chemins différents, l’un fuyant son destin, l’autre décidant de lui faire face.

« Je ne fuirai pas. Fuir n’a pas de sens : on ne se dérobe pas à son destin. […] C’est en me rebellant contre le sort que j’ai accompli ses arrêts. Je ne fuirai plus. »

« J’ai fui, gouverné par la raison la plus puissante, par la seule émotion que j’aie connue depuis des années : la peur. »

Mais qu’est-ce qui se cache véritablement derrière ces choses qui les poursuivent ? La justice ? oui certainement, mais surtout la métaphore du remord mordant, la conscience d’avoir commis un acte irréparable, pour de bonnes ou de mauvaises raison, mais un acte infâme qui traque leur âme profondément et sans répit.

Enfin, la seule petit chose qui m’a titillé est le flou chronologique. Alors je ne suis pas une historienne pour deux sous, encore moins pour ce qui est de la chronologie des légendes, mais si je me réfère aux dates approximatives des deux épopées concernées, et à l’époque durant laquelle se déroule le texte (Guerre des Sept chefs), je dirai qu’il y a quelques centaines d’années qui les séparent … Bref, si jamais vous lisez la nouvelle, n’hésitez pas à m’éclairer sur ce point :p

En tout cas, ce fut vraiment une belle découverte, que j’ai apprécié de lire et que j’apprécierai de relire, car recèle certainement encore quelques petite pépite qui ne me sont pas apparues à ma première lecture 😉

Le livre

Celles qui marchent dans l’ombre

Nouvelle

Jean-Philippe Jaworski

Éditions Actu SF

Livre Numérique

27 pages

0.99€

Challenge Concernés

 

challenge l'odyssee grecque

3/10

 

challenge mythologie

6/6

4 thoughts on “Celles qui marchent dans l’ombre

  1. Merci pour cette belle chronique intrigante qui m’a donné envie de découvrir cette mystérieuse nouvelle… Je crois qu’elle va rejoindre incessamment sous peu ma liseuse…
    Parthenia Articles récents…Livra’deux pour pal’Addict # novembre-décembre-janvier 2014My Profile

    • Sylly

      Tu aurais tort de te priver, pour 99 centimes, ça vaut le coup de la découvrir. En tout cas si tel est le cas, j’espère qu’elle t’emportera comme elle l’a fait pour moi. Cette nouvelle est vraiment captivante 🙂

  2. Je suis très très tentée par ce livre, et vu le prix, je pense l’acheter en livre numérique, bien que je n’aie pas de liseuse 😉 Le logo L’Odyssée grecque est super, je crois que je vais m’inscrire !! Merci beaucoup pour ce billet, bisous 🙂
    Myrtille Articles récents…Le cheval dans le cerisier, Magdalena et Nicolas DuffautMy Profile

    • Sylly

      Coucou Myrtille 🙂
      Si tu as la possibilité de le lire, je pense que tu apprécieras 🙂
      J’imagine qu’il est possible de le télécharger en pdf sur un ordinateur fixe ^^
      Ah ça me ferait plaisir de partager un autre challenge avec toi 🙂
      bisous !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

CommentLuv badge